Site Loader
DON EN LIGNE
100 route de Vienne, 69008 Lyon
100 route de Vienne, 69008 Lyon

Mis en place depuis 2013 à Cherbourg, les sas vélo ne sont pas toujours bien respectés par les automobilistes, au grand dam des cyclistes.


Testés à Cherbourg-Octeville depuis 2013, les sas cyclables ou sas vélo permettent aux cyclistes de se placer entre la ligne d’arrêt des véhicules à un feu et un passage piétons. Ainsi, ils peuvent démarrer en toute sécurité (à faible vitesse, les cyclistes peuvent faire des écarts et leur équilibre est précaire), être bien visibles pour tourner à gauche (notamment quand il y a plusieurs files de circulation) et pour éviter de respirer les gaz d’échappement.

Ces sas sont généralement matérialisés par un pictogramme « vélo » peint dans l’espace réservé.

Des désagréments pour les cyclistes

Mais force est de constater que les sas vélos sont peu respectés par les automobilistes et encore moins par les deux-roues motorisés. Un sas vélo plein de ces véhicules devient inutilisable pour les cyclistes et les met en danger.

Combien de fois je me suis fait klaxonner parce que je dépassais une voiture pour me placer devant celle-ci, explique un cycliste. Ces sas sont fréquemment occupés par des véhicules ou des motos, voire des bus. Au final, ce qui avait été créé pour nous faciliter nos déplacements, occasionne aujourd’hui des désagréments quotidiens. »

Des PV jusqu’à 135 euros

Ces infractions des motorisés qui occupent les sas vélo ne sont que très rarement sanctionnées, bien que passibles de sanctions identiques à celles prévues pour le franchissement d’un feu rouge.

La législation s’est durcie depuis peu pour ceux qui ne respectent pas cet aménagement. Selon les articles R415-2 et R412-30 du Code de la Route, deux cas de figure : le feu est vert, vous vous avancez sur le sas vélo et y êtes immobilisé (embouteillage) : contravention de 2e classe soit 35 € d’amende (minorée à 22 €), sans retrait de points. Autre possibilité, le feu est rouge, vous mordez sur la première ligne d’arrêt : vous encourez une contravention de 4e classe, soit 135 € d’amende (minorée à 90 €) et retrait de 4 points sur le permis.

Une suspension du permis pour une durée de 3 mois peut également survenir.

De plus, le non-respect des sas vélo fait partie de sept nouvelles infractions pouvant faire l’objet d’une verbalisation automatique, comme à Paris. Rappelons que depuis juillet 2015, les cyclomoteurs (50 cm³) n’y sont plus autorisés (sauf dérogation).

.

Source : actu.fr

.

Post Author: CNEC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *